La Réserve naturelle de Saint-Martin est une aire marine protégée de 30km2 située au nord-est de l’île de Saint-Martin. Créé en 1998, cet espace préserve les cinq principaux écosystèmes de l’île : récifs coralliens, mangroves, herbiers de phanérogames, étangs et forêt sèche littorale. La Réserve gère également les 14 étangs du Conservatoire du littoral et ses 11 km de rivages terrestres naturels.

Plan de Gestion 2010- 2015 - Présentation - PDF complet

PLAN DE GESTION DE LA RESERVE NATURELLE NATIONALE DE L’ILE DE SAINT-MARTIN ET DES SITES DU CONSERVATOIRE DE L’ESPACE LITTORAL ET DES RIVAGES LACUSTRES

L’objectif prioritaire de la Réserve Naturelle Nationale de Saint-Martin est de contribuer à la conservation du patrimoine naturel et en particulier de la biodiversité des écosystèmes présents.
Gérer un milieu naturel protégé, c’est entretenir voire augmenter sa valeur patrimoniale, grâce au maintien d’activités traditionnelles, à l’utilisation de techniques modernes ou simplement à une surveillance de l’évolution naturelle.
Le plan de gestion doit optimiser l’efficacité des moyens mis en oeuvre pour répondre aux objectifs fixés. Il permet, entre autres, d’assurer une continuité et une cohérence de la gestion dans l’espace et dans le temps. La réalisation d’un plan de gestion est obligatoire au regard du décret N° 2005-491 du 18 mai 2005 de la loi « démocratie de proximité ».
Une fois élaboré, le plan de gestion devient la référence constante de toutes les actions entreprises par le gestionnaire.
Utilisé comme un outil pratique, il permet d’optimiser la mise en oeuvre des ressources humaines et budgétaires, de planifier toutes les opérations dans un but constant de conservation du patrimoine naturel. L’élaboration du plan de gestion de la Réserve Naturelle Nationale et des sites du Conservatoire de Saint-Martin intervient dans un contexte très particulier : celui de l’évolution statutaire de l’île.
Pendant la rédaction de ce document, les examens successifs de la loi organique par l’Assemblée Nationale et le Sénat étaient en cours, avant adoption.
Entre autres, le partage des compétences environnementales était négocié, avec l’incidence potentielle sur la RNN, son patrimoine et son statut.
Puis sont intervenues les élections pour la mise en place de la nouvelle Collectivité d’Outre-Mer (COM), début juillet 2007.
Cette période de transition statutaire implique des évolutions de l’organisation administrative locale, dont les impacts sur la gestion de la RNN sont délicats à anticiper, sans recul.

Le plan de gestion de la RNN et des sites du Conservatoire de Saint-Martin comportera trois sections en référence au guide méthodologique actualisé des plans de gestion des réserves naturelles (Atelier Technique des Espaces Naturels –ATEN-, 2006) :

  • Section A : Diagnostic de la Réserve Naturelle et des sites du Conservatoire de Saint- Martin
  • Section B : Gestion de la Réserve Naturelle et des sites du Conservatoire
  • Section C : Evaluation de la gestion et nouvelle version du plan à l’issue de la période d’application

Seules les sections A et B, objet de la commande, sont présentées dans ce document.

? Top