La Réserve naturelle de Saint-Martin est une aire marine protégée de 30km2 située au nord-est de l’île de Saint-Martin. Créé en 1998, cet espace préserve les cinq principaux écosystèmes de l’île : récifs coralliens, mangroves, herbiers de phanérogames, étangs et forêt sèche littorale. La Réserve gère également les 14 étangs du Conservatoire du littoral et ses 11 km de rivages terrestres naturels.

Journal de la Réserve Naturelle de Saint-Martin

Le Journal de la RESERVE NATURELLE DE ST.MARTIN

Journal de la Réserve Naturelle de St.Martin #28

Le Journal de la Réserve

Journal-28

Téléchargez le PDF:
Download PDF - Télécharger le PDF
  • page 3 : L’amélioration des connaissances sur les espaces et les espèces protégées
  • page 9 : La maîtrise des impacts anthropiques sur les espaces protégés
  • page 11 : Actions de police
  • page 13 : La restauration des milieux et des populations dégradés
  • page 15 : L’optimisation des moyens pour assurer la qualité des missions
  • page 17 : La communication et l’éducation environnementale
  • page 18 : Le renforcement de l’intégration régionale

Le Journal de la Réserve

L’amélioration des connaissances sur les espaces et les espèces protégées

Baleine à bosse dans le canal d’Anguilla | Humpback whale between Saint Martin and Anguilla © Julien Chalifour

La troisième mission scientifique MEGARA s’est déroulée du 13 au 17 mars et a permis la pose d’une balise Argos dans le tissu graisseux d’une baleine à bosse et deux prélèvements de peau. Contrairement aux balises posées en 2014, cette dernière balise n’émet pas pour le moment.

Les échantillons de peau permettront de déterminer l’origine de chaque individu. Ils seront comparés par le Dr Palsboll de l’Université néerlandaise de Groningen, à une base de données de plus de 8500 échantillons prélevés sur des animaux dans l’Atlantique Nord, les résultats antérieurs laissant supposer que les baleines de Saint-Martin appartiendraient à un groupe également localisé au...+ infos

Quelque part dans les eaux de la Réserve naturelle, à une quinzaine de mètres de profondeur, un micro enregistre tous les sons sous-marins.

Et il y en a beaucoup. Les bruits naturels émis par les crevettes, les poissons ou les mammifères marins - principales espèces concernées par cette expérience - mais aussi la pollution sonore dont l’Homme est à l’origine, comme les bruits de moteurs ou ceux liés à la prospection sismique. Cet enregistreur acoustique autonome se déclenche toutes les quatre heures et enregistre pendant une heure tous les décibels qui passent à sa portée. Il a été installé en décembre 2016 par trois chercheurs américains de la National Oceanic...+ infos

Aigrette tricolore | Tricolor Egret © Caroline Fleury

1250 oiseaux - dont 340 échasses d’Amérique ! - ont été observés en seulement deux matinées en avril 2016 sur neuf des étangs de l’île.

Ces données ont été collectées au cours de la campagne annuelle de suivi des étangs et des oiseaux qui les fréquentent, assurée par Caroline Fleury et Ashley Daniel. Un grand nombre de ces oiseaux migrent en automne depuis l’Amérique du Nord et repartent au printemps vers ces latitudes septentrionales, dont certaines sont à plus de 6000 kilomètres de chez nous. Une quarantaine d’espèces de limicoles - ces petits échassiers qui fouillent de leur bec la vase des étangs pour y trouver leur nourriture - a été observée, mais également...+ infos

La maîtrise des impacts anthropiques sur les espaces protégés

Trace d’une tortue venue pondre |Tracks left by a nesting turtle

Le rapport 2016 du suivi scientifique des pontes de tortues marines est bouclé. Les 50 écovolontaires ont procédé à 376 patrouilles sur les plages pendant la saison de ponte, d’avril à novembre, et ont relevé 235 traces de tortues venues pondre dans le sable, dont 169 traces de tortues vertes. 60% des 235 traces ont été repérées dans les deux jours suivants l’activité de ponte, grâce à la fréquence des patrouilles, et 53% d’entre elles ont donné lieu à une ponte. Comme toujours, les plages préférées des tortues sont celles de Baie Longue (123 traces), Baie aux Prunes (40 traces) et les deux plages de Tintamare (54 traces). Les résultats cumulés de ce suivi annuel initié en 2009 ayant mis...+ infos

Les chevaux reviendront au Galion | Horses will return to Galion

«Bayside» restera un centre de tourisme équestre et fera prochainement l’objet d’un appel à candidature, publié dans la presse et accompagné d’un cahier des charges élaboré par la Réserve naturelle et le Conservatoire du littoral.

Cette décision a été validée lors du Conseil des rivages français d’Amérique restreint, qui a eu lieu en Guadeloupe le 1er février 2017, ainsi que par le comité de gestion des sites du Conservatoire. On se souvient que les gardes avaient dressé deux procès-verbaux et une mise en demeure du Conservatoire du littoral de libérer les lieux au précédent occupant en 2016, pour pratique d’une activité commerciale non autorisée sur un espace...+ infos

Actions de Police

Les lambis saisis par l’ONCFS | The conchs seized by ONCFS © Christophe Joe

La Réserve naturelle a prêté main-forte à la police de l’environnement de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) à l’occasion de la saisie d’une tonne de lambis congelés, le 27 janvier dernier, chez trois importateurs.

L’importation de cette espèce, protégée depuis 1973 par la Convention de Washington, est réglementée. L’importateur doit pouvoir fournir une facture si le lambi provient de l’Union européenne ou bénéficier d’une autorisation d’importation s’il est originaire d’un pays non européen. Les trois importateurs concernés n’ayant pas demandé d’autorisation, leur marchandise a été saisie et remise à la mer, depuis le bateau de la...+ infos

La parcelle nettoyée après avoir été squattée | The squatted land has been cleaned © Christophe Joe

On se souvient qu’un jardinier, également vendeur de coquillages, installé selon son bon vouloir le long des Salines d’Orient, avait été verbalisé par les gardes le 17 juin 2015 pour occupation illégale du territoire de la Réserve naturelle, destruction non autorisée sur un espace classé en réserve naturelle, exercice d’activités forestières et agricoles dans une réserve naturelle et enfin exercice d’activités commerciales et artisanales, toujours dans une réserve naturelle. Après avoir été identifié grâce aux caméras de surveillance lors d’un cambriolage au Waïkiki, cet individu a été entendu à la gendarmerie. Il s’est avéré qu’il était seulement en possession d’un visa temporaire de...+ infos

La restauration des milieux et des populations dégradées

Retour à la nature au Galion | Galion back to nature

The destruction of the former hotel at Galion left a large, open space that the Conservatoire had planned to revitalize for some time.

The idea was to plant various species of trees, before putting in picnic tables, which would benefit from the shade provided by the vegetation. The trees were planted in February and the species were selected from those traditionally found along the edges of the island’s beaches : sea grapes, wild pears, catalpas, and sea-buckthorns.+ infos

Poisson-lion | Lionfish © Julien Chalifour

La population actuelle de poissons-lions dans les eaux de la Réserve naturelle est sensiblement la même qu’il y a un an.

Chaque poisson lion signalé est systématiquement pêché par les gardes, et il reste à déterminer si oui ou non cette espèce invasive est porteuse de la ciguatera, les analyses précédentes ayant fourni des résultats trop limités pour définitivement statuer sur ce risque sanitaire.

 + infos

Une pousse de palétuvier | A mangrove shoot © Caroline Fleury

Les graines de palétuviers collectées en octobre 2016 par les élèves en classes de sixième et de cinquième du collège du Mont des Accords ont été replantées à l’étang de la Barrière par Caroline Fleury et Ashley Daniel.

Ce geste écologique va permettre une réhabilitation plus rapide de la mangrove, mise à mal sur toute l’île par la longue période de sécheresse de 2015. La collecte de ces graines avait clôturée une sortie sur le terrain en compagnie de trois intervenants de la Réserve naturelle, à l’occasion du 25ème anniversaire de la protection des tortues marines dans toutes les îles de la Caraïbe française.+ infos

L’optimisation des moyens pour assurer la qualité des missions

Théo Tondu

Théo Tondu, né à Saint-Martin il y a 20 ans, a été accueilli à la Réserve naturelle pour un mois de stage, entre février et mars 2017.

Étudiant en métropole, il prépare un BTS pêche et gestion de l’environnement marin et a enrichi ses connaissances en travaillant avec le pôle scientifique de la Réserve naturelle, mais aussi en participant sur le terrain aux patrouilles avec les gardes. Sa mission principale a consisté à affiner la cartographie existante des différentes espèces de cactus dans la Réserve, notamment à Tintamare.

...+ infos

Jade Quéré

Nouvelle arrivée sur l’île, Jade Quéré est titulaire d’un Master 2 en communication des organisations.

Spontanément, elle a proposé à la Réserve naturelle de travailler bénévolement avec l’équipe en place afin d’améliorer la communication à l’égard des institutions et du grand public. Merci Jade!+ infos

La communication et l’éducation environnementale

L’étang de la Barrière | The Barrière pond

Ils sont tous collégiens au Mont des Accords, et ont décidé de participer activement au développement durable de l’environnement de leur île.

Sitôt dit, sitôt fait, et la brigade verte de leur établissement compte aujourd’hui plus d’une vingtaine de membres. Afin d’être bien informés et de pouvoir déterminer au mieux quelles actions entreprendre, ils ont demandé son soutien à la Réserve naturelle, bien entendu très heureuse de participer à cette belle initiative. Ainsi, le 17 février 2017, en compagnie d’un enseignant, Madame Maaroufi, d’autres encadrants et de Julien Chalifour, cette brigade verte s’est rendue sur le sentier de l’étang de la Barrière, dans la...+ infos

Le renforcement de l’intégration régionale

Baleine à bosse au large de Tintamare | Humpback whale off Tintamarre © Nicolas Maslach

Le dernier conseil de gestion du sanctuaire Agoa de protection des mammifères marins s’est déroulé le 11 janvier 2017 en Martinique, en deux temps.

Saint-Martin y était représenté par Ramona Connor, vice-présidente de la Collectivité ; Nicolas Maslach, directeur de la Réserve naturelle ; Bulent Gulay, président de Métimer ; Laurence Vallette pour Marine Time et Romain Renoux bien sûr, représentant d’Agoa à Saint-Martin. Le conseil s’est d’abord concentré sur quelques réalisations 2016. Notamment le whalewatching et les bonnes pratiques qui doivent accompagner cette activité. La plupart des opérateurs de whalewatching ont bénéficié d’une formation en octobre 2016,...+ infos

Le 12 décembre 2016, Romain Renoux a participé à une réunion initiée par la Collectivité dans le cadre de la procédure d’adhésion de Saint-Martin à l’Organisation des états de la Caraïbe orientale (OECO), en anglais Organisation of Eastern Caribbean States (OECS).

Aline Hanson présidait, aux côtés de l’ambassadeur de l’OECS, et plusieurs sujets d’intérêt commun à la Collectivité et à cette organisation ont été exposés. Romain Renoux, coordinateur du projet européen BEST pour les îles de la Caraïbe, représentait la Réserve naturelle et a présenté les deux programmes BEST en cours. Le premier concerne le financement de projets de conservation de la biodiversité, et...+ infos

Visioconférence entre Romain Renoux et la conférence FACTO | Romain Renoux attended FACTO via video conference

Saviez-vous que les États-Unis et la France collaboraient sur les enjeux environnementaux marins et la gestion des aires marines protégées (AMP)?

Les 18 et 19 janvier 2017, la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) et l’ambassade de France aux USA ont organisé en Virginie les «French American Talks on Oceans» (FACTO). L’Agence française de la biodiversité faisait partie des invités, ainsi que Sandrine Pivard, la nouvelle directrice du CAR-SPAW. Romain Renoux, qui représente le sanctuaire Agoa à Saint-Martin a pu intervenir par visioconférence. Il s’est exprimé sur la Réserve naturelle de Saint-Martin, le sanctuaire Agoa et bien sûr la mise en...+ infos

L'Equipe

Nicolas Maslach

- Nicolas Maslach

Directeur et Conservateur de la RNN et représentant du Conservatoire du littoral

Franck Roncuzzi

- Franck Roncuzzi

Responsable du pôle "Police de la Nature, administration et logistique" :
commissionnements faune / flore, circulation des véhicules terrestres à moteur

Julien Chalifour

- Julien Chalifour

Pôle "Missions et suivis scientifiques"

Romain Renoux

- Romain Renoux

Pôle "Coopération régionale et animation pédagogique"

Christophe Joe

- Christophe Joe

Pôle "Police de la Nature et sensibilisation" :
commissionnement Conservatoire du littoral

Steeve Ruillet

- Steeve Ruillet

Pôle "Police de la Nature et sensibilisation" :
commissionnements réserve naturelle terrestre, réserve naturelle marine, loi sur l’eau et Conservatoire du littoral

Amandine Vaslet

- Amandine Vaslet

Chargée de mission CAR-SPAW/ RNSM "
Projet Européen BEST"

Caroline

- Caroline

Chargée d’étude pôle « Missions et suivis scientifiques » "
Milieux terrestres et lacustres

? Haut