La Réserve naturelle de Saint-Martin est une aire marine protégée de 30km2 située au nord-est de l’île de Saint-Martin. Créé en 1998, cet espace préserve les cinq principaux écosystèmes de l’île : récifs coralliens, mangroves, herbiers de phanérogames, étangs et forêt sèche littorale. La Réserve gère également les 14 étangs du Conservatoire du littoral et ses 11 km de rivages terrestres naturels.

Journal de la Réserve Naturelle de Saint-Martin

Le Journal de la Réserve

Journal 22 - 2015

Le Journal de la Réserve

Journal-22

Téléchargez le PDF:
Download PDF - Télécharger le PDF
Toute l’équipe de la Réserve naturelle vous présente ses meilleurs voeux pour 2015 !

Toute l’équipe de la Réserve naturelle vous présente ses meilleurs voeux pour 2015 !

Edito Flavien Noailles - Vice-Procureur détaché Saint-Martin / Saint-Barthélémy

De prime abord, nombreux sont ceux qui pourraient s’interroger sur l’intérêt pour un membre du Parquet de rédiger un édito dans le journal d’information de la Réserve naturelle de Saint-Martin. Parce que l’image des fonctions exercées par l’un, sanctionner et punir, et par les autres, protéger la faune et la flore, paraissent si distants qu’on voit mal de quoi ils discuteraient s’ils venaient à se rencontrer. Pourtant, les mêmes principes qui président à leurs actions les appellent naturellement à travailler ensemble : le respect des autres, le respect du patrimoine et du territoire sur lequel ils agissent, l’écoute et la disponibilité au service de chacun. Ce ne sont pas de simples mots, c’est aussi une réalité qui se traduit pour la Réserve naturelle par des actions très simples au quotidien. Certes, elles n’ont pas le charme incomparable des effets d’annonces aussi vite claironnés qu’ils sont oubliés. Mais les observations régulières de la faune et de la flore, les relevés et études scientifiques, les actions d’information, les outils pédagogiques qu’elle développe et fait partager, et l’engagement des professionnels qui la composent sont autant d’armes pacifiques qui contribuent discrètement et résolument à changer le regard que nous devons porter sur le territoire de Saint-Martin.

Falvien Noaillies

Si je suis reconnaissant de la proposition qui m’a été faite de rédiger cet édito, c’est aussi parce qu’elle est l’occasion d’y manifester mon soutien autrement que par des actions judiciaires qui relayeraient systématiquement celles entreprises par la Réserve naturelle. Finalement, n’y a t-il rien de mieux que de l’assumer publiquement ?

Je souhaite à la Réserve naturelle de Saint-Martin de poursuivre son action avec le seul objectif qui mérite d’être atteint : aimer nous faire apprendre du patrimoine naturel de Saint-Martin. Alors, à vos balises, à vos appareils photos, à vos instruments de mesure, à vos relevés, et à vos logiciels d’analyses !

Le Journal de la Réserve

L’amélioration des connaissances sur les espaces et les espèces protégées

End-of-year advisory committee meeting

Le comité consultatif de la Réserve naturelle s’est réuni le 17 décembre 2014 en préfecture afin, comme son nom l’indique, d’être consulté sur la bonne gouvernance et les projets de la Réserve. Au nom de Monsieur le Préfet, Matthieu Doligez, secrétaire général des services de l’Etat, a salué le travail accompli et a réaffirmé que la Réserve pourra compter sur l’appui de l’État et son accompagnement financier, notamment au cours de la mise en place de l’Institut de la Biodiversité. Ce projet...

+ plus
Le scinque apprécie les murets de Tintamare

Le scinque, ce lézard récemment redécouvert sur l’îlot Tintamare alors qu’on le croyait disparu, n’a pas fini de faire parler de lui. Du 10 au 15 novembre, une équipe de six membres de l’association guadeloupéenne Aeva, financée par l’État, a lancé à Tintamare le programme de caractérisation et de suivi de ce petit reptile, que l’on trouve également à la Désirade et à Petite-Terre. L’objectif principal de cette mission est de définir si les scinques présents sur ces trois territoires sont de...

+ plus
Taggage d’un requin citron . Tagging of a lemon shark

Lancé en juillet 2014, le programme Negara, comme Negaprion, nom scientifique du requin citron, a continué du 24 au 30 novembre 2014, toujours sous la responsabilité d’Océane Beaufort, spécialiste de ce grand poisson cartilagineux couramment observé le long des plages et le plus en contact avec les baigneurs. Financée cette fois par l’État et TEMEUM et coordonnée par l’association guadeloupéenne Kap Natirel, la mission a consisté à tester une nouvelle technique pour tenter de capturer de...

+ plus

La maîtrise des impacts anthropiques sur les espaces protégés

Les Terres Basses inondées après Gonzalo © Association des propriétaires des Terres Basses

Conséquence prévisible d’une urbanisation mal maîtrisée, le débordement des étangs des Terres Basses à la suite des fortes pluies du 8 novembre a provoqué d’importantes inondations et il a fallu plusieurs jours pour un retour à la normale, faute d’écoulement naturel vers la mer. Le Conservatoire du littoral étant propriétaire de ces étangs, il devra être consulté au cas où l’association des propriétaires des Terres Basses décide de prévoir des travaux d’évacuation des eaux.

PLU :...

+ plus
Cette maison en ruines sera détruite en 2015

Après l’acquisition de trois parcelles en 2013 sur le site de Babit Point, le Conservatoire a de nouveau négocié à l’amiable avec l’Association syndicale libre d’Oyster Pond (ASLOP) en octobre 2014 pour acquérir les trois dernières parcelles qui le rendent entièrement propriétaire du site. Cette acquisition est la garantie pour les habitants d’Oyster Pond que cet espace d’une grande qualité paysagère restera naturel. Comme prévu dans la réhabilitation du site, la maison en ruines qui dépare...

+ plus
Reconstruction de BioHab après le passage de Gonzalo

Gonzalo a causé bien des dommages sur l’eau, mais également sous l’eau où, à 20 mètres de profondeur, le cyclone a réussi à chambouler les modules en parpaings qui constituent le récif artificiel BioHab. Une équipe de la Réserve a plongé dès que la transparence de l’eau l’a permis et a constaté que nombre de modules étaient renversés et même déplacés. Cela donne une idée de la violence de la houle pour qu’elle ait un impact à cette profondeur. Les dégâts sont limités, aucun parpaing n’est...

+ plus
Traces laissées dans le sable par une tortue venue pondre .

À la fin de la saison des pontes, qui se déroule de mars à octobre, le réseau tortues marines de la Réserve arrive à l’heure du bilan. Plus de 653 patrouilles ont été rapportées sur la dizaine de plages désignées sur l’ile et 249 traces de tortues remontant vers leur site de ponte ont été relevées. Ce chiffre prouve une affluence un peu décevante des tortues, 2014 étant considérée comme une année «à tortues», le cycle de ponte des tortues marines connaissant un pic tous les deux ans. En 2012...

+ plus
Cette tortue a été victime d’un braconnier

Entre mars et novembre 2014, la Réserve naturelle a constaté 5 échouages de tortues marines sur les plages. Deux de ces tortues sont mortes à la suite de collisions, l’une devant l’anse Marcel et l’autre dans la Baie Orientale; deux ont été tuées par des braconniers, à Grand-Case, et la dernière, longue de 69 centimètres, s’est échouée sur la plage de la baie Orientale, apparemment victime de mort naturelle.

Débordement récurrent au niveau de ce regard (photo d’archives)

Quant la conciliation n’aboutit pas…

En accord avec le Conservatoire du littoral et après une tentative de conciliation infructueuse, la Réserve naturelle a décidé la mise en place d’une stratégie plus stricte visant à s’assurer que les opérateurs installés au Galion respectent la réglementation. Résultat des contrôles pratiqués en novembre par les gardes de la Réserve : trois des quatre sociétés - La Ferme aux Papillons, le centre de dressage canin GM Éducation et le refuge...

+ plus

La restauration des milieux et des populations dégradées

Ces ruines sont appelées à disparaître

Le Conservatoire du littoral étant propriétaire depuis août 2014 de la parcelle concernée, le projet de démolition de l’hôtel en ruines sur le site du Galion avance. En préalable, un appel d’offres pour le désamiantage des différentes structures sera lancé au cours du premier semestre 2015. L’aménagement de ce site doté d’un très riche écosystème, mais aussi très fréquenté par le public, prévoit d’accueillir un grand nombre de véhicules sans porter atteinte à l’environnement. L’aspect...

+ plus

Trois cocotiers à Pinel et surtout le magnifique filao qui ombrageait les tables de pique-nique sur la plage de Tintamare n’ont pas résisté aux assauts du vent lors du passage du cyclone Gonzalo. Les gardes ont débité ces arbres et également élagué toutes les branches qui menaçaient le public sur les plages de la Réserve.

Beau travail de la pelle mécanique

Enfin! Près de vingt ans après son échouage non loin du site de Coralita, le voilier mis à la côte par le cyclone Luis en septembre 1995 a été détruit et transporté à l’écosite de Grandes Cayes. Il aura fallu attendre le décès du propriétaire de ce bateau, condamné par le tribunal à retirer son bateau mais qui n’avait pas les moyens de le faire, pour que le Conservatoire du littoral puisse légalement procéder à l’enlèvement de l’épave. Avec l’aide de la société Verde SXM, gestionnaire de l’...

+ plus

La communication et l’éducation environnementale

Le sentier était interdit avant les réparations

Le sentier de découverte de l’étang de la Barrière, à Cul-de-Sac, a subi de plein fouet les vents du cyclone Gonzalo et plusieurs modules verticaux en bois se sont retrouvés sur le sol. Il n’y avait rien de catastrophique, le Conservatoire a demandé un devis et il faudra une semaine de travail pour que le sentier soit de nouveau prêt à accueillir les visiteurs curieux de découvrir les nombreux oiseaux qui fréquentent l’étang. Les observatoires aux oiseaux de la baie Lucas et de l’étang du...

+ plus

Ce sera prochainement au tour de l’observatoire aux baleines de Coralita d’être équipé de nouveaux panneaux pédagogiques, comme l’ont déjà fait les gardes de la Réserve à Pinel, Coralita, sur le sentier des Froussards, ainsi qu’autour de l’étang de la Barrière et de l’étang du cimetière de Grand-Case. Fabriqués dans un matériau plus résistant aux ultra-violets, ces équipements résistent également mieux aux dégradations et leur seul défaut est leur prix élevé. Cet inconvénient n’a pas arrêté...

+ plus

L’optimisation des moyens pour assurer la qualité des missions

Olivier Raynaud

Bienvenue à Olivier Raynaud à Saint-Martin! Le nouveau chargé de mission du Conservatoire du littoral reprend avec enthousiasme le flambeau que lui a remis Béatrice Galdi. Titulaire d’un master en management public de l’environnement et spécialisé dans le pilotage des plans d’action d’initiatives de sauvegarde de la biodiversité, le CV de ce jeune et néanmoins brillant scientifique est déjà très cosmopolite après plusieurs expériences en Martinique, à Madagascar et aux Comores et une mission...

+ plus
Pinel

À Pinel, où les bateaux à moteur – souvent hors-bord – avaient tendance à mouiller le plus près possible du rivage, les baigneurs peuvent depuis quelques semaines profiter des joies de la mer en toute sécurité, sans craindre les hélices. À l’aide de bouées, les gardes de la Réserve ont en effet délimité une zone de baignade d’une quarantaine de mètres de largeur tout le long de la plage. Un chenal d’accès au ponton où accostent les navettes est pour sa part interdit à la baignade.

Le renforcement de l’intégration régionale

De gauche à droite : George Pau-Langevin, ministre de l’outre-mer ; Nicolas Maslach, directeur de la Réserve naturelle ; Jeanne Rogers-Vanterpool, conseillère territoriale, présidente de l’Office du tourisme; Ramona Connor, 2ème vice-présidente de la collectivité de Saint-Martin ; Ségolène Royal, ministre de l’environnement et Romain Renoux, en charge du pôle coopération régionale à la Réserve naturelle

L’Union européenne, qui compte 9 RUP et 25 PTOM dans le monde a placé la préservation de leur exceptionnelle biodiversité au premier rang de ses priorités, comme elle l’a prouvée avec la création du projet BEST, coordonné dans la Caraïbe par le CAR-SPAW et la Réserve naturelle de Saint-Martin. L’objectif est d’établir un état des lieux de la biodiversité et de ses enjeux en terme de conservation dans chacun de ces territoires européens, et de garantir les financements européens pérennes qui...

+ plus
Steno brendanensis © Laurent Bouveret - OMMAG

L’Agence des aires marines protégées, gestionnaire du sanctuaire Agoa de protection des mammifères marins, a saisi l’occasion de la présence en Guadeloupe de la ministre de l’environnement, Ségolène Royal, et de la ministre de l’outremer, George Pau-Langevin, pour officiellement installer le conseil de gestion d’Agoa, au siège du Parc national de la Guadeloupe, le 22 octobre. Composé de 53 membres représentatifs de la diversité de la Guadeloupe, de la Martinique, de Saint-Martin et de Saint-...

+ plus
Les participants à l’atelier sur l’évaluation économique des écosystèmes

Faire un devis pour connaître le coût socioéconomique d’un quai d’accueil de la croisière dans une île de la Caraïbe, par exemple, représente l’une des premières étapes de sa construction. Mais quel sera son coût environnemental? Quelles conséquences, en général irréversibles, aura ce nouveau quai sur les écosystèmes? Le corail? Les plages? C’est l’un des exemples sur lequel ont échangé Romain Renoux et 19 autres gestionnaires venus de 15 territoires de la Caraïbe pour participer à l’atelier...

+ plus
Paysage australien

C’est en Australie, à Sydney, que l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a organisé du 12 au 19 novembre 2014 le Congrès mondial des parcs, où se retrouve tous les dix ans la communauté des acteurs de la protection de la nature. 6000 personnes venues de 70 pays étaient là, dont Saint-Martin, représenté par Nicolas Maslach, en sa qualité de membre du bureau du Forum des aires marines protégées, qui a d’ailleurs financé son déplacement. Le directeur de la Réserve est...

+ plus

C’est sur l’île d’Oléron, du 15 au 17 octobre 2014, que Romain Renoux et Franck Roncuzzi ont rencontré une cinquantaine d’autres gestionnaires d’aires marines protégées – parcs nationaux, réserves naturelles, parcs naturels marins, zone Natura 2000, sites du Conservatoire du littoral – à l’occasion de la 13ème rencontre annuelle du Forum des aires marines protégées, réseau informel auquel tous ces gestionnaires appartiennent. C’est pour eux l’occasion de mutualiser les expériences, de...

+ plus

L'Equipe

Nicolas Maslach

- Nicolas Maslach

Directeur et Conservateur de la RNN et représentant du Conservatoire du littoral

Romain Renoux

- Romain Renoux

Pôle "Coopération régionale et animation pédagogique"

Franck Roncuzzi

- Franck Roncuzzi

Responsable du pôle "Police de la Nature, administration et logistique" :
commissionnements faune / flore, circulation des véhicules terrestres à moteur

Julien Chalifour

- Julien Chalifour

Pôle "Missions et suivis scientifiques"

Christophe Joe

- Christophe Joe

Pôle "Police de la Nature et sensibilisation" :
commissionnement Conservatoire du littoral

Steeve Ruillet

- "Steeve Ruillet

Pôle "Police de la Nature et sensibilisation" :
commissionnements réserve naturelle terrestre, réserve naturelle marine, loi sur l’eau et Conservatoire du littoral

Amandine Vaslet

-Amandine Vaslet

Chargée de mission CAR-SPAW/ RNSM "
Projet Européen BEST"

Olivier Raynaud

Olivier Raynaud

Chargé de mission Foncier et Aménagement pour Saint Martin et Saint Barthélémy
Responsable d’antenne du Conservatoire du Littoral

? Haut